L’épicerie des chefs

Si l’on en croit l’étude menée par une équipe médicale de l’hôpital Edouard-Herriot à Lyon, et dont les conclusions ont été présentées en décembre 1999 aux journées francophones de la nutrition à Strasbourg, on mangerait de façon plus équilibrée dans les fast-foods que dans les deux ou trois étoiles Michelin. L’enquête du professeur Boulétreau et de son équipe montre en tout cas que les repas pris dans ces établissements de luxe sont généralement plus gras et plus caloriques que ceux des fast-foods. Reste à savoir dans lequel de ces établissements les clients prennent le plus plaisir à venir déjeuner.

Read More

5 months ago
0 notes

LE FILM DIMANCHE 20 AOÛT 21.00 Paris Première : Klute

UN savant, Tom Gruneman, a disparu à New York depuis six mois. Son épouse et son associé envoient, de Pennsylvanie, le détective privé John Klute enquêter. La police n’a trouvé qu’une seule piste : une lettre obscène adressée à une call-girl, Bree Daniels. Klute surveille celle-ci puis la rencontre. Mais la photographie de Tom ne lui évoque rien. Un autre homme épie Bree et tue des prostituées. Ce deuxième film de Pakula est une descente dans l’enfer des bas-fonds new-yorkais sur un scénario de « thriller » bien agencé. Mais, au-delà du genre auquel il appartient, il a fasciné les spectateurs à l’époque de sa sortie par les rapports (où la psychanalyse joue un rôle) du détective Donald Sutherland et de l’étrange et complexe call-girl Jane Fonda. Déjà stupéfiante dans son film précédent, On achève bien les chevaux, de Sidney Pollack, elle reçut, pour celui-ci, l’Oscar de la meilleure actrice.

Jacques Siclier



Le Monde

6 months ago
0 notes

Ce « bon docteur » Shipman qui assassinait ses patientes par plaisir

Il ne s’appelle pas Jekyll, mais le « bon docteur » de Hyde, dans le nord de l’Angleterre, entrera néanmoins dans les annales criminelles du Royaume-Uni comme un des pires tueurs en série de l’après-guerre. Harold Frederick Shipman, doux et généreux médecin de famille, a été condamné, lundi 31 janvier, à quinze peines de prison à perpétuité pour le meurtre de quinze femmes âgées de quarante-neuf à quatre-vingt-un ans. Et la police a transmis au parquet 136 dossiers où la responsabilité du docteur Shipman pourrait être engagée. Toutes les victimes étaient des patientes du généraliste, aucune n’était atteinte d’un mal incurable, toutes sont mortes d’une overdose de morphine administrée par le praticien. « Dans votre cas, je veux que vous sachiez que la perpétuité sera la perpétuité. Vous passerez le reste de vos jours en prison. Telle est ma recommandation », a assuré le juge à l’issue du procès.

Read More

6 months ago
0 notes

Garage Olimpo

Militante en lutte contre la dictature argentine, Maria est arrêtée et conduite au Garage Olimpo, l’un des nombreux centres clandestins de torture de Buenos Aires. Parmi ses bourreaux, l’un des locataires de sa mère, qui va la placer sous sa « protection ». L’efficacité du film de Marco Bechis réside dans sa manière de restituer l’avilissement de l’être humain qui résulte de cette situation. Ses limites sont de ne pas s’interroger sur la représentation de cet avilissement.

5 months ago
0 notes

« Faire bon n’est pas très compliqué, mais faire beau, quel boulot ! »

UNE MÈRE INSTITUTRICE, un père représentant de commerce, un grand-père chef de gare, une grand-mère qui tenait un bazar ambulant : rien qui prédispose à la cuisine. Dernier de quatre enfants, François-Xavier Bogard est d’ailleurs dans sa famille l’unique rejeton à avoir tourné marmiton. Adolescent, il entre au lycée hôtelier de Gérardmer, où il fait ses classes, notamment en pâtisserie. Fraîchement diplômé, il quitte les brumes vosgiennes pour découvrir la Corse, son soleil et ses poissons. « Ça n’était pas facile de décrocher une première embauche. J’avais trouvé une place de commis dans un petit restaurant de l’Île Rousse, Le Laetitia. Si j’avais eu la place, c’est que le fils du patron avait le même prénom que moi. C’est pour ça que son père m’avait choisi. Un hasard heureux. J’y suis resté sept mois, et je crois que j’y ai vu cuisiner le poisson le plus frais de ma vie. Il était encore vivant à quelques minutes d’arriver dans l’assiette. On devait l’assommer pour l’écailler à la minute. »

Read More

6 months ago
0 notes

Anglo-Saxons et Latins cohabitent mieux

Nous autres Français avons trop tendance à l’oublier : le rugby est un jeu à 95 % anglo-saxon. Avec les Italiens, les Roumains et les Argentins, nous formons la minorité des Latins, une minorité à laquelle on ne donne pas toujours le droit de faire entendre sa voix. Sur le terrain, nos joueurs sont plus fougueux, plus enthousiastes, ils tranchent avec la discipline et le strict respect des règles observés par les autres, ceux qui vivent au nord ou dans l’hémisphère Sud. Ces tempéraments correspondent à des interprétations très différentes du jeu, ce qui explique la rigueur habituelle des arbitres anglo-saxons avec nos pauvres rugbymen latins, souvent « épinglés » pour excès de fantaisie.

Read More

6 months ago
0 notes